Domaine de Valbois

Duché de Châteaurenard
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Anoblissement de Chadada et d'Edward

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Anoblissement de Chadada et d'Edward   Sam 13 Sep - 12:35

Le futur suzerain appela alors en premier le jeune maire. Son regard perdu se dirigea vers le Duc de Châteaurenard. Lorsque son nom s'éternisa vers le fond de la chapelle dû à la résonance des lieux, Edward se leva puis se dirigea vers le Duc comme précédemment invité par ce dernier. Les courts pas qui séparaient le Duc au banc paraissaient une éternité pour le jeune homme dans ses pensées les plus profondes. L'émotion allait être le mot le plus prononcé ou pensé au cours des prochaines heures. Cependant, on ne pouvait distinguer sur le visage neutre du jeune maire une telle émotion : il la contenait. Pour sûr qu'il ressentait quelque chose de fort à l'appel de son futur suzerain. Pour sûr qu'il avait ressenti une forte émotion pendant la nuit passée à prier. Mais il contenait le tout comme à son habitude et évacuez toutes ses émotions dans bien d'autres circonstances.

Une fois devant le duc de Chateaurenard, Edward déposa un genou à terre. Son regard se fixa aux pieds de Sa Grace Ursus, son bras droit se déposa sur le genou qui n'a aucun contact avec le sol. Le silence résonna dans la tête du jeune homme, ses pensées se faisant enfin muettes.
Revenir en haut Aller en bas
Ursus
famille Valbois
avatar

Nombre de messages : 383
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Re: Anoblissement de Chadada et d'Edward   Sam 13 Sep - 14:22

A l'appel de son nom, le silence se fit. Plus un seul murmure, plus de bruit de pas ni de grincement de banc ne venaient troubler le calme qui régnait dans la chapelle.

Après un court instant, le jeune Edward se leva et s'approcha lentement de l'autel. Ursus devinait plus qu'il ne voyait ce qui devait traverser l'esprit et le corps du maire d'Orléans. Quand il fut agenouillé devant lui, le Duc de Chateaurenard, reprit la parole.


Avant d'échanger les habituels serments, j'aimerais vous présenter le fief qui sera confié à Edward afin que tous comprennent qu'un anoblissement, c'est bien plus que la remise d'une patente ou d'un titre. Il s'agit avant tout d'une seigneurie, qui comporte des terres, des fermes, des paysans. C'est donc tout un petit monde bien vivant, bien réel.

En allant vers le couchant, vous trouverez Le Rouvray à moins d'une lieue dIlliers. Peu après la Croix de Beaujoin, vous passez la vallée de Reuse, une petite rivière qui alimente le Loir, avant d'arriver dans votre bâtisse seigneuriale. Il ne s'agit point d'un castel fortifié, mais d'une belle demeure confortable qui jouxte une petite chapelle. En cas de danger vous devrez mener vos gens derrière les remparts de la cité d'Illiers, voire dans l'enceinte de mon castel.

Situées dans le Perche, les terres du Rouvray comportent de nombreux bois que vous pourrez exploiter. D'aucuns savent que le rouvre est un chêne au bois sacré selon les dires des druides, et que la rouvraie est une forêt de rouvre. Il faudra donc prendre soin de ce précieux patrimoine car il doit perdurer à travers les siècles afin que vos enfants en bénéficient également. Quelques acres de terres où séjournaient des marais ont été asséchés afin de cultiver orge, épeautre, et seigle. Vous devrez poursuivre ce travail afin de valoriser votre domaine.

Mais peut être que Dame Joshin, ici présente, pourrait aussi nous dire quelques mots sur ce fief qui lui appartenait autrefois ou bien évoquer quelques souhaits concernant ces terres.
De même, si Orléans, enfin son Altesse royale, avait quelques précisons d'ordre historique à apporter, nous lui serions aussi reconnaissant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vanduc
Membre


Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 13/09/2014

MessageSujet: Re: Anoblissement de Chadada et d'Edward   Dim 14 Sep - 2:13

Van avait suivit.le domestique jusqu'à la chapelle. En arrivant, il remarqua que la cérémonie avait débute.
Il s installa au fond et écouta.
Il irait voir edward et chadada après la cérémonie afin de les féliciter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
joshin
Membre
avatar

Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 07/12/2011

MessageSujet: Re: Anoblissement de Chadada et d'Edward   Dim 14 Sep - 19:13

Elle s'était installée sans bruit dans la chapelle, et bien sûr, avait écouté avec beaucoup d'attention et d'émotion ce qui s'était dit.
Elle sourit un peu mélancoliquement, en entendant sa Grâce Ursus décrire ce fief qui fut si cher à son coeur. Et son émotion fut encore plus grande, lorsqu'il l'invita, avec beaucoup de délicatesse, à dire un mot. Elle se leva donc:


- Merci, votre Grâce, et merci encore pour m'avoir invitée à venir à cette cérémonie, qui voit ces terres qui furent autrefois celles de feu mon époux, passer aux mains de messire Edward.
Laissez-moi simplement vous dire que j'ai eu l'avantage de côtoyer messire Edward dans la caserne de l'Ost, j'ai eu  tout loisir de l'apprécier, et je suis sincèrement heureuse de savoir que c'est lui qui dorénavant sera le Seigneur de Rouvray.  Les terres sont fertiles, la demeure confortable, puisse-t-il y trouver tout le bonheur que j'y ai connu autrefois. C'est mon souhait du fond du coeur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aegidia
Membre
avatar

Nombre de messages : 76
Age : 69
Date d'inscription : 15/10/2009

MessageSujet: Re: Anoblissement de Chadada et d'Edward   Dim 14 Sep - 20:08

Dame Aegidia entrât sans faire de bruit dans la chapelle . Elle s'assît doucement .sur la première chaise de libre qu'elle trouvât .
Elle était toujours ému quand elle venait dans ce lieu .Elle écoutât les paroles de Dame Joshin avec attention .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ursus
famille Valbois
avatar

Nombre de messages : 383
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Re: Anoblissement de Chadada et d'Edward   Dim 14 Sep - 22:13

Joshin s'était levée, probablement émue d'entendre parler du fief de Rouvray. Elle avait ensuite évoqué le passage d'Edward à l'Ost, son sérieux, son dévouement puis lui avait transmis ses vœux de bonheurs.

Je vous remercie, Dame Joshin pour ces quelques paroles. Les terres du Rouvray, ne seront pas abandonnées. Edward saura en prendre soin.

Orléanais depuis quelques années, Edward s'est beaucoup investi au sein du conseil municipal, à la chambre des élus et aux ambassades. Ce fief que je lui confie témoigne toute la reconnaissance que je lui porte. C'est aussi un encouragement à poursuivre la voie qu'il a entreprise. Je souhaiterais que cette responsabilité lui apporte confiance, sérénité et bonheur.

Mais, il est temps d'échanger les serments. Edward, comme tu le sais, le vassal doit  Auxilium, Consilium et Obsequium... hum, je veux dire, aide, conseil et obéissance. Être noble demande beaucoup de courage, de loyauté mais aussi des qualités de cœur. Aussi je te rappellerais ceci.


Sois sans peur face à tes ennemis,
Sois brave et droit, pour être aimé de Dieu,
Dis toujours la vérité, même si cela doit te coûter la vie,
Sauvegarde les faibles, et garde toi du mal,
Ceci est ton serment.


Le Duc de Chateaurenard donna une bague à Edward afin qu'il puisse y graver dessus son scel puis lui donna la gifle rituelle. Un bonne gifle de la main dextre, assez forte pour faire rosir la joue mais pas suffisamment pour dévisser la tète.

Et ceci pour ne pas l'oublier.

Edward, l'obsequium signifie que tu devras par exemple rendre service armé afin de défendre nos terres en Orléanais, ou ailleurs si le Roy le demandait. Mais c'est à moi, ton suzerain, d'armer ton bras. Aussi je te confie, cette épée, qui vient de mes forges.

Défends le Roy, et si le Roy n'est plus, protège le peuple.

Après l'épée, Ursus tendit à Edward le livre des vertus afin qu'il prononce son serment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Anoblissement de Chadada et d'Edward   Dim 14 Sep - 23:14

Le coup tant redouté par Edward fut porté sur sa joue. Il résonna un court instant dans la chapelle mais demeura plus longtemps dans la tête du jeune homme par l'oreille qui sifflait de douleur. Au coup, le visage du jeune homme changea de bord et ne fit plus face au Duc. Malgré la douleur, il ne ronchonna point et fit de nouveau face à Ursus. La bague se tenait toujours dans la paume de sa main. Il eut peur de l'égarer pendant le coup. C'est pourquoi lorsqu'il vit la main du Duc se dresser, il ferma sa main de sorte à ce que le bague soit en contact avec sa main et qu'elle ne puisse s'échapper lorsque les doigts d'Ursus vinrent se coller à la joue du maire.

Cette gifle lui remémora sa dernière reçue qui n'était point pour les mêmes circonstances. Edward vit en la gifle du Duc loin d'une offense. Nullement car il connaissait le protocole, mais bel et bien car cette gifle jumelé à ce jour rappellera sans cesse le serment qu'il compte prononcer et surtout son devoir comme seigneur.

Edward prit soin de glisser la bague à son majeur et remercia le Duc par le silence et le visage baissé. Il connaissait le protocole pour l'avoir déjà étudié et avait peur de se retrouver charger de ses bras pour prêter serment après avoir reçu l'arme. Les minutes se firent longues pour le jeune homme. Contenir son émotion fut bien plus complexe aux yeux du garçon que de recevoir la gifle. Ses mains restèrent immobiles malgré le mal-être. Il ne ressentait point la douleur que criait son genou au sol pour cause de son émotion. Tâche complexe qu'est celle d'être reconnu pour ses Gestes devant amis et connaissances du Duché d'Orléans.

À la remise des armes du Duc de Châteaurenard, le jeune homme se redressa et la réceptionna de sa main gauche l'épée. Il ne fit qu'admirer furtivement le pommeau, la fusée, la garde et le fourreau. Les forges de Sa Grace furent réputé à Orléans pour son acier parfaitement travaillé. Il n'osait le contempler en ces lieux, le temps lui faisait défaut. Pour cause le livre des vertus lui fit face. Le regard du jeune homme se porta vers le livre. Il prit le temps d'inspirer comme pour trouver la force de lever sa main droite afin qu'elle trouve réconfort sur le sommier du serment. Ainsi se devait-il de répondre à son cœur : en prononçant son serment.


Moi, Edward Colleville, je jure de vous servir fidèlement, loyalement, de vous porter aide, conseil et service armé.
Je jure de servir le Bien et les nobles causes dans le respect du Très-Haut, de l'honneur et de la fidélité.


Il ôta sa main du livre et posa son regard bleu sur le Duc de Chateaurenard. Il osa laisser échapper un sourire du coin de ses lèvres en guise de satisfaction physique et de soulagement émotionnel. Le duc vint alors sceller le lien en portant l'accolade au jeune seigneur ce à quoi Edward répondit par la même chaleur à son suzerain.
Revenir en haut Aller en bas
Ursus
famille Valbois
avatar

Nombre de messages : 383
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Re: Anoblissement de Chadada et d'Edward   Lun 15 Sep - 7:05

Edward avait prononcé son serment. Il devrait maintenant se comporter en noble seigneur et tenir ses engagements d'une main ferme comme il tenait aujourd'hui l'épée. C'était désormais au tour d'Ursus de prononcer en échange le serment du suzerain.

Moi, Ursus de Valbois, Duc de Chateaurenard, Baron d'Illiers, Seigneur de Quiers sur Bezonde de Chevilly et du Mée, je vous reçois aujourd'hui comme notre vassal et vous attribue la Seigneurie du Rouvray.

Cette terre vous apportera les fruits nécessaires à votre subsistance. Nous vous garantissons également justice et protection tant que vous serez notre vassal.


Nous sommes heureux et fiers de pouvoir ainsi vous intégrer pleinement au sein de notre maison.

Ursus sourit à Edward, et se tourna vers Lexhor, qui devait présenter les armes du Rouvray et lui donner sa patente.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ursus
famille Valbois
avatar

Nombre de messages : 383
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Re: Anoblissement de Chadada et d'Edward   Mar 16 Sep - 17:20

Le héraut d'Orléans, fit un signe au Duc de Chateaurenard. Après lui avoir donné quelques consignes, il lui confia un bouclier. Ursus le prit en main et le présenta au Seigneur de Rouvray.

Edward, voici le blason de ton fief. Comme tu peux le voir, il a été peint avec beaucoup de soin et de précision par les artistes qui travaillent à la hérauderie. Je crois que nous pouvons les remercier.

Ursus regarda de nouveau le blason, cherchant les termes que l'on utilisait dans l'art héraldique. Mais, les quelques manuscrits qu'il avait lu ne faisaient pas pour cela de lui un expert en la matière. On devait commencer par le fond noir ici, donc de sable, puis décrire les meubles... hum des fers à cheval blancs, donc d'argent.


De sable à trois fers-à-cheval d'argent.



Prends soin de cet écu et portes bien haut ses couleurs, Edward. Ce sont les tiennes.

Ursus, très ému, accola de nouveau Edward, d'une franche brassée afin de lui transmettre un peu de courage, de force et de chaleur.

Je te laisse dire quelques mots, si tu le souhaites, avant d'appeler Chadada.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Anoblissement de Chadada et d'Edward   Mer 17 Sep - 14:21

Le jeune homme reçu alors l'écu et le contempla un instant un sourire fier et satisfait à ses lèvres. Il entendit alors le Duc lui proposer de faire preuve d'éloquence en discourant. Il accepta et tint fièrement son écu à son bras droit et se tourna face à la foule. Il distinguait ses amis et les autres invités, audience et témoins de son premier discours comme Seigneur du Rouvray.

Il n'est malheureusement point tâche aisé de discourir à ce genre d’événement. L'émotion nous submerge et pour cause, nos œuvres passées sont reconnues par un visage d'Orléans qui est ce jour celui de Sa Grace Ursus de Valbois.Son visage se tourna vers Ursus puis un sourire vint s'offrir à lui avant de reprendre les yeux montrés à l'audience.Sa reconnaissance se manifeste par les nombreux présents qui me furent tendus ce jour. Cette lame que je me devrais de baptiser, cette bague que je porterai fièrement et surtout cet écu : symbole du Rouvray, mémoire de son histoire et de ses Seigneurs.Lorsque le jeune seigneur prononça le mot "Seigneurs" il tourna un regard compatissant vers Dame Joshin puis s'adressant à elle, il reprit.

En connaissance de ces terres qui appartenait à votre époux Dame Joshin, le Rouvray sera votre hôte quand il vous paraîtra bon de vous recueillir aux bonnes mémoires du passé.

Edward s'adressa alors de nouveau à toute l'audience.

Je n'eus le temps de remercier Sa Grace Ursus pour sa reconnaissance et la confiance qu'il me porte à être gestionnaire de la Terre du Rouvray. Ce n'est point aisé d'offrir sa confiance à autrui. Surtout lorsqu'il s'agit de prendre soin d'une partie de ses terres. C'est pourquoi, que le Très-haut m'en soit témoin par mon serment et les propos qui s'en suivent, je garderai avec préciosité la confiance de Sa Grace Ursus.

Le jeune seigneur lui sourit à nouveau avec tant de sincérité et reprit pour conclure son allocution.

En outre, et pour conclure mon allocution, je n'ai point à rappeler à la Famille de Ses Grâces Ursus et Isadam de Valbois ainsi que ses vassaux que l'hospitalité leur sera offert si le soleil s'éteint bien avant leur destination.

Il remercia alors l'audience d'un sourire et en inclinant le buste avant de se retirer plus loin pour permettre à la cérémonie de continuer.
Revenir en haut Aller en bas
Ursus
famille Valbois
avatar

Nombre de messages : 383
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Re: Anoblissement de Chadada et d'Edward   Mer 17 Sep - 21:29

Pas facile de parler en une telle occasion, mais Edward avait su exprimer ce qu'il ressentait. On pouvait maintenant poursuivre la cérémonie.

Merci Edward, pour ces quelques mots.

J'invite maintenant Messire Chadada à s'approcher près de l'autel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
joshin
Membre
avatar

Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 07/12/2011

MessageSujet: Re: Anoblissement de Chadada et d'Edward   Jeu 18 Sep - 6:06

Son regard s'était embué lorsque le désormais Seigneur de Rouvray s'était adressé à elle. La délicatesse de son invitation la touchait. Elle inclina légèrement la tête, et lui sourit brièvement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ninouchka
Membre
avatar

Nombre de messages : 14
Localisation : RP : Blois / HRP : Belgique
Date d'inscription : 25/06/2010

MessageSujet: Re: Anoblissement de Chadada et d'Edward   Jeu 18 Sep - 16:14

Bras dessus, bras dessous, Hector et Ninouchka avaient rejoint la chapelle à leur aise faisant un détour par les lavandes et les roses que le chambrier entretenait avec amour.

C’est ainsi qu’elle entra la dernière et qu’elle se faufila de place en place chaque fois qu’il y avait un peu de bruit afin de se rapprocher suffisamment. Au passage, elle adressait un sourire ou un signe de tête à ceux qu'elle voyait. Il y avait du beau monde !

Elle découvrit que l’autre personne anoblie ce jour était Edward, l'actuel maire d’Orléans. C’était les terres du Rouvray qui lui étaient octroyées et elle imagina sans peine l’état d’esprit dans lequel devait être Joshin. L’émotion était d’ailleurs palpable et elle chercha des yeux le regard de son amie pour lui transmettre son soutien par un sourire.

Mais déjà le duc Ursus appelait Chadada. Elle était là à son invitation et c’était avec plaisir qu’elle était le témoin de cet anoblissement plus que mérité. Si il y avait bien un homme dans ce duché qui avait tout sacrifié pour Orléans, c'était lui !




[hrp : je ne serai plus là au moment de l'anoblissement de Chadada ; je posterai à mon retour c'est-à-dire vers le 6 octobre]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shantaram
Membre


Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 09/09/2014

MessageSujet: Re: Anoblissement de Chadada et d'Edward   Jeu 18 Sep - 18:37

Shanta entendit des pas discrets au fond de la chapelle... Elle se détourna discrètement, curieuse qu'elle était... Un sourire éclaira aussitôt son visage lorsqu'elle vit sa marraine... Ninouchka.

C'était au tour de Chadada d'être anobli. La jeune blonde se concentra sur ce qui allait suivre. Elle était là à l'invitation de Chadada lui-même, pour qui elle vouait de l'admiration et pour qui elle avait un grand respect.
C'est lui qui lui avait fait confiance, elle avait beaucoup appris en sa présence et avec l'aide d'anciens blésois comme Ninou, Alie, Elisel, Galaad et bien d'autres.

Chadada était vraiment une personne qui méritait qu'on l'honorât.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chadada de Mathevet
Membre
avatar

Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Anoblissement de Chadada et d'Edward   Ven 19 Sep - 12:54

HRP : de retour, désolé du délai.


Le jeune Mathevet avait bu chaque parole et scruté chaque geste de la cérémonie de Edward. Non seulement car il était tout bonnement médusé par ce qui se passait devant ces yeux, les choses semblant réglées comme du papier à musique et d'une solennité qu'il n'avait jamais ressentie ni même effleurée auparavant dans sa vie. Bien entendu, il avait également scruté chaque geste de manière à appréhender un peu plus ce qu'il allait devoir vivre dans les minutes qui suivraient. La fin des évènements le fit tressaillir quelques peu... Un discours ? Idioit qu'il était, il avait complètement omis le fait qu'il lui faudrait effectivement en passer par là. Autant dire qu'il n'avait absolument préparé aucun mot et que cette situation ne le rassurait absolument pas. Mais il n'avait pas le choix, les mots viendraient tels qu'ils le devraient...

Le jeune Mathevet adressa un signe de tête et un sourire franc à Edward qui prenait du recul. Il aurait le temps de le féliciter plus tard mais il était heureux pour lui, qui avait si bien assumer cette cérémonie. A lui de jouer maintenant.

Et déjà son futur suzerain l'invitait à se lever. Chadada ferma un bref instant les yeux puis le leva pour le rejoindre près de l'autel. Il était temps de se jeter à l'eau, de mettre en application les réflexions et décisions de la nuit. Et là, tout de suite, ne rien laisser paraître du bouillonnement intérieur qui faisait chavirer chacun de ses organes.
Il mit un genoux à terre et fixa le sol devant lui. Silence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ursus
famille Valbois
avatar

Nombre de messages : 383
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Re: Anoblissement de Chadada et d'Edward   Sam 20 Sep - 9:02

Ce sont les senteurs de lavande qui détournèrent l'attention d'Ursus. Ninou, était ainsi apparue sur le devant de la scène. Le Duc de Chateaurenard la salua d'une légère inclination de la tête et poursuivit la cérémonie.

Chadada et Edward seront frères d'armes mais également voisins car le fief de Méréglise se trouve un peu au Sud du Rouvray. Pour vous y rendre, vous devez quitter Illiers par l'Ouest et prendre à la senestre de la Croix de Beaujoin. Vous passerez devant la « Pierre levée », le célèbre menhir de la Nicolletière, vestige de la culture celte. Une légende très ancienne raconte que la divinité gauloise nommée Gargan, l'aurait déposé icilieu

Vous arriverez ensuite à Méréglise, dont le hameau est traversé par La Thironne. Votre demeure seigneuriale se trouve à proximité de l'Eglise Notre Dame, édifiée au XII et XIIIèmes siècles.

Située également dans le Perche, votre seigneurie comporte des forêts giboyeuses et de nombreux étangs d'où l'on pêche la carpe. Voilà, de quoi garnir votre table seigneuriale. Il vous faudra également développer les cultures afin de remplir les greniers en prévision des hivers qui sont parfois rudes dans la région.


Ursus se tut un instant, laissant les esprits voyager avec ses paroles le long des routes du pays d'Illiers et à travers les temps anciens. Les dieux n'étaient plus les mêmes, mais les hommes restaient.

Dès son arrivée à Blois, Chadada a œuvré pour le bien de sa ville et de son Duché, en tant que responsable de la douane du Duché d'Orléans, directeur des Services Secrets Orléanais, bourgmestre de Blois et désormais gouverneur. Membre des Lames d'Amahir, il a participé également activement à la défense de notre Duché.

Il y a les paysans et les artisans qui travaillent
Il y a les moines et les curés qui prient
Et il y a les Nobles qui se battent.

Chadada tu seras désormais de ces derniers. Aussi, je te confie cette épée afin que tu accomplisses les services armés dus à ton rang.  


Sois sans peur face à tes ennemis,
Sois brave et droit, pour être aimé de Dieu,
Dis toujours la vérité, même si cela doit te coûter la vie,
Sauvegarde les faibles, et garde toi du mal,
Défends le Roy, et si le Roy n'est plus, protège le peuple
Ceci est ton serment.


Le Duc de Chateaurenard donna l'épée et la bague à Chadada. A peine les avait il saisies en main qu'il lui administra une bonne gifle. De quoi rappeler qu'il ne faut pas s'endormir sur sa couche et que la vie est un long combat.

Et ceci pour ne pas l'oublier.

Ursus tendit ensuite à Chadada le livre des vertus afin qu'il prononce son serment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chadada de Mathevet
Membre
avatar

Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Anoblissement de Chadada et d'Edward   Sam 20 Sep - 11:46

Le jeune Mathevet écoutait avec attention les propos de sa Grasce Ursus, laissant son esprit vagabonder un temps et imaginer ce que pouvait être les fiefs et les terres qui lui étaient ce jour confiées. Il n'avait pas pu se rendre à Méréglise avant la cérémonie, par manque de temps peut-être, mais surtout ne voulant pas s'y rendre avant que la chose soit officielle et les serments échangés. Nul doute qu'il n'attendrait guère avant de chevaucher le fief en long et en large.

Chadada récupéra la bague et l'épée que lui tendait son futur suzerain et laissa ses yeux parcourir les objets des yeux. Cela ne dura pas et la gifle qu'il avait tant attendue, tant préparée, vint sans qu'il ne puisse ni l'attendre ni la voir venir. C'est ainsi la joue rougie et chaude qu'il saisit le livre des vertus que lui tendait Ursus. Il était temps de prononcer les mots qu'il avait tant répétés et soupesés durant sa veillée d'armes, s'imprégnant de chaque syllabe et décortiquant le sens de chaque mot.

Il garda les yeux rivés sur le livre et dit d'une voix forte et déterminée.


Moi, Chadada de Mathevet, je jure de vous servir fidèlement, loyalement, de vous porter aide, conseil et service armé.
Je jure de servir le Bien et les nobles causes dans le respect du Très-Haut, de l'honneur et de la fidélité.


Sans quitter le livre du regard, il laissa un instant la pression retombée et la sérénité revenir dans son corps. Puis il ôta sa main et rendit le livre, levant le regard vers Ursus qui allait maintenant à son tour prêter serment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ursus
famille Valbois
avatar

Nombre de messages : 383
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Re: Anoblissement de Chadada et d'Edward   Sam 20 Sep - 19:59

Chadada, parla d'une voix forte et déterminée. Il serait un solide vassal, calme, réfléchi et efficace. Ursus reprit le livre des vertus et à son tour prononça son serment.

Moi, Ursus de Valbois, Duc de Chateaurenard, Baron d'Illiers, Seigneur de Quiers sur Bezonde de Chevilly et du Mée, je vous reçois aujourd'hui comme notre vassal et vous attribue la Seigneurie de Méréglise.

Nous vous garantissons justice, protection et la subsistance que vous tirerez des fruits de ce fief. Nous sommes heureux et fiers de pouvoir ainsi vous intégrer pleinement au sein de notre maison.


Ursus prit ensuite le deuxième écu. Celui qui portait les armes de Méréglise.

D'or à trois canettes de sable, deux et un.



Porte bien haut ces couleurs, Chadada, et fais briller les lettres de noblesse de ton titre.

Toujours aussi ému, Ursus s'approcha du Seigneur de Méréglise pour l'accoler d'une franche brassée.

J'espère que tu as préparé un petit discours. Je crois que cela s'impose en de telles circonstances, car c'est un moment unique dans une vie d'homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chadada de Mathevet
Membre
avatar

Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 03/07/2014

MessageSujet: Re: Anoblissement de Chadada et d'Edward   Sam 20 Sep - 20:43

L'émotion était perceptible chez le Duc et finit de submerger le jeune Mathevet lors de l'accolade aussi sincère que symbolique. S'il avait les yeux rougis par l'émotion, c'est avec un rictus amusé et gêné qu'il accueillit la dernière remarque de son nouveau suzerain.

Autant jouer franc jeu...


Votre Grasce, cher Suzerain, je dois bien avouer que le fait d'avoir un discours à faire m'avait jusqu'ici totalement échappé. Non que cela soit fort logique, mais disons que mon esprit était bien encombré par d'autres parties de la cérémonie plus... fortes.

Il sourit, réfléchit un instant puis reprit.

J'imagine que les mots viendront tout de même, peut-être peu habiles mais tout aussi sincères.

Je voudrais tout d'abord vous remercier pour l'immense honneur que vous me faîtes ce jour. Un signe fort de reconnaissance mais aussi la chance et l'opportunité rejoindre d'une certaine manière votre famille que j'ai hâte de connaître encore mieux. Des devoirs aussi, je n'en doute pas, que je tenterai d'assumer chaque jour avec envie, détermination et droiture afin de respecter les valeurs qui sont vôtres et vous représenter au mieux.

Il se tourna ensuite vers l'assistance, cherchant du regard une personne en particulier.

Je souhaiterai aussi adressé un remerciement particulier à Messire Edward de Colleville avec qui j'ai été honoré et ravi de partager ma veillée d'armes. Je ne sais ce que l'avenir nous réserve mais je ne doute pas un instant du lien particulier qui nous unit. Merci à vous tous d'être ici également pour nous accompagner dans ce jour si important. Beaucoup d'entre vous ont participé directement ou indirectement à l'honneur qui m'est fait ce jour et c'est un peu grâce à vous que tout cela arrive. Vous m'avez tous à un moment accueilli, guidé, épaulé, accompagné depuis mon arrivée à Blois. Pour vous en remercier, sachez que les portes de Méréglise vous seront toujours ouvertes, le Très-Haut en soit témoin.

Les yeux quelque peu embués, il se tourna à nouveau vers Ursus à qui il adressa un dernier signe de tête, attendant la suite de la cérémonie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ursus
famille Valbois
avatar

Nombre de messages : 383
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Re: Anoblissement de Chadada et d'Edward   Sam 20 Sep - 22:05

Ursus sourit à Chadada, appréciant ses sages paroles.

En effet, nous devons rester humbles, et toujours rendre grâce aux personnes qui œuvrent à nos cotés. Que serions nous sans elles?

Les serments étaient échangés, les armes, les bagues et les écus distribués. Il ne restait plus que les parchemins attestant l'octroi des fiefs. Le Duc de Chateaurenard inclina la tête en direction de Lexhor, héraut d'Orléans.

Votre Altesse royale, je vous remercie d'avoir accompli toutes les démarches nécessaires à la Hérauderie et vous invite à conclure la cérémonie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tomrone.
Membre
avatar

Nombre de messages : 7
Date d'inscription : 10/09/2014

MessageSujet: Re: Anoblissement de Chadada et d'Edward   Dim 21 Sep - 10:06

La cérémonie toucha à sa fin. Une cérémonie qui fut remplie d'émotion et de très belles paroles. Tom fut content d'avoir pu avoir l'honneur de participer à cette cérémonie et de voir deux hommes aujourd'hui devenus Seigneur et Vassal. Deux hommes pour qui il avait beaucoup de respect et d'amitié et qui par leur dévouement le mérite plus que quiconque. À présent, il attendit sagement que Lexhor conclût la cérémonie pour aller féliciter comme il se doit Edward et Chadada.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lexhor
Membre
avatar

Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 25/05/2012

MessageSujet: Re: Anoblissement de Chadada et d'Edward   Mar 23 Sep - 1:11

S'il était resté silencieux tout au long de la cérémonie, le héraut n'en avait pour autant rien manqué de la cérémonie et des échanges de serments entre le suzerain et ses vassaux. Tout était en ordre et les armes avaient été données par le baron. Le héraut termina donc de rédiger les contreseings attestant officiellement du nouveau statut des deux hommes. Lorsqu'il mit le point final au dernier et qu'il eut apposé son scel sur les deux contreseings, il sortit de derrière son pupitre.

Et bien voici qui acte définitivement votre nouveau statuts, seigneurs. Arbborez fièrement vos armes et soyez en dignes. N'oubliez pas que désormais vous devez vous conformer au vivre noblement.

Citation :
Par la présente, nous, Lexhor d'Amahir, dict Orléans, Héraut d’Armes Royal d'Orléans, faisons acte de la demande d'Ursus de Valbois, baron d'Illiers, quant à l'octroi de la seigneurie du Rouvray, sise en la baronnie d'Illiers, à messire Edward Colleville. [Edward]

Après recherches héraldiques dûment entérinées, le fief du Rouvray est bien seigneurie vassale de la baronnie d'Illiers.

Après consultation d'armoriaux, les armes se référant à la dite seigneurie sont : " De sable à trois fers à cheval d'argent."

Soit après dessin :



Ci-joint une lettre patente du baron Ursus de Valbois, dûment authentifiée attestant de sa volonté d'octroi d'une seigneurie à messire Edward :


Citation :

A vous Lexhor d'Amahir, dict Orléans
Maréchal d'Armes et Heraut de l'Orléanais

De nous, Ursus de Valbois, Duc de Chateaurenard, Baron d'Illiers, Seigneur de Quiers sur Bezonde, de Chevilly et du Mée

Par la présente, souhaitons faire connaître notre volonté de confier à Edward Colleville, notre terre du Rouvray sise en la baronnie d'Illiers, afin qu'il en assure la bonne gestion. Ainsi nous l'élèverons au rang de Seigneur de Rouvray.

Depuis plusieurs mois il s'investit sans relâche et avec un grand dévouement en notre chère ville d'Orléans en tant que tribun, conseiller municipal et désormais chef de port. Soldat de seconde classe à l'ost Orléanais, il participe également activement à la défense de notre Duché.

Nous apprécions sa participation à la vie de la Chambre des Elus, aux réunions où sa présence est souhaitée. Il a déjà assumé les fonctions de Commissaire au Commerce, de Porte-Parole, de Conseiller général, toujours prêt à assurer quelques remplacements. Il occupe actuellement de nouveau le poste de CAC.

Avec la même application, il effectue ses missions d'Ambassadeur d'Orléans affecté en Savoie, en Helvetie et au Lyonnais-Dauphiné au sein des Ambassades d'Orléans. Il est désormais délégué territorial de France Orientale.

En marge de ces activités, il est également Professeur à l'École des Élus et Rédacteur d'un nouveau journal issu d'un partenariat des provinces royales.

Nous serions fier de faire de lui notre vassal, et nous le remercions de l'honneur qu'il nous fait en acceptant notre proposition.

Que le Très-Haut l'ait en sa Sainte Garde et qu'Aristote guide ses pas.

Fait en Orléans, en le troisième jour de juin de l'an de grâce mil quatre cent soixante deux.





Duc de Chateaurenard
Baron d'Illiers
Seigneur de Quiers sur Bezonde, de Chevilly et du Mée
Chambellan d'Orléans

Par notre scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements héraldiques et attestons avoir été témoin de l'échange des serments vassaliques entre l'octroyant et l'octroyé.

Ce fut faict et scellé en double queue sur cire jaune, en la chapelle Saint-Firmin du Domaine de Valbois, le septième jour de septembre de l'an de grâce mille quatre cent soixante deux.




Citation :
Par la présente, nous, Lexhor d'Amahir, dict Orléans, Héraut d’Armes Royal d'Orléans, faisons acte de la demande d'Ursus de Valbois, baron d'Illiers, quant à l'octroi de la seigneurie de Méréglise, sise en la baronnie d'Illiers, à messire Chadada de Mathevet. [Chadada]

Après recherches héraldiques dûment entérinées, le fief de Méréglise est bien seigneurie vassale de la baronnie d'Illiers.

Après consultation d'armoriaux, les armes se référant à la dite seigneurie sont : " D'or à 3 canettes de sable, 1 et 2."

Soit après dessin :



Ci-joint une lettre patente du baron Ursus de Valbois, dûment authentifiée attestant de sa volonté d'octroi d'une seigneurie à messire Chadada :


Citation :

A vous Lexhor d'Amahir, dict Orléans
Maréchal d'Armes et Heraut de l'Orléanais

De nous, Ursus de Valbois, Duc de Chateaurenard, Baron d'Illiers, Seigneur de Quiers sur Bezonde, de Chevilly et du Mée

Par la présente, souhaitons faire connaître notre volonté de confier à Chadada de Mathevet, notre terre de Méréglise sise en la baronnie d'Illiers, afin qu'il en assure la bonne gestion. Ainsi nous l'élèverons au rang de Seigneur de Méréglise.

Depuis plusieurs mois, il s'investit sans relâche et avec un grand dévouement pour le Duché d'Orléans en tant que responsable de la douane du Duché d'Orléans, directeur des Services Secrets Orléanais, et bourgmestre de Blois (3 mandats)

Membre des Lames d'Amahir, il participe également activement à la défense de notre Duché. Il se propose souvent comme meneur de Maréchaux à Blois et a rendu de grands services dans la défense du Duché en espionnant, pendant une longue période, nos ennemis.

Il également effectué une mission d'Ambassadeur d'Orléans auprès de la nonciature et des Ordres Militaro-religieux et d'Ambassadeur Royal novice auprès de l'Irlande

Nous serions fier de faire de lui notre vassal, et nous le remercions de l'honneur qu'il nous fait en acceptant notre proposition.

Que le Très-Haut l'ait en sa Sainte Garde et qu'Aristote guide ses pas.

Fait en Orléans, en le 12ème jour de juillet de l'an de grâce mil quatre cent soixante deux.





Duc de Chateaurenard
Baron d'Illiers
Seigneur de Quiers sur Bezonde, de Chevilly et du Mée
Chambellan d'Orléans

Par notre scel, actons ce document comme valide et conforme aux règlements héraldiques et attestons avoir été témoin de l'échange des serments vassaliques entre l'octroyant et l'octroyé.

Ce fut faict et scellé en double queue sur cire jaune, en la chapelle Saint-Firmin du Domaine de Valbois, le septième jour de septembre de l'an de grâce mille quatre cent soixante deux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ursus
famille Valbois
avatar

Nombre de messages : 383
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: Re: Anoblissement de Chadada et d'Edward   Mer 24 Sep - 16:57

Ursus s'inclina devant Lexhor.

Merci Votre Altesse.

Puis se tournant vers toutes les personnes ayant assisté ou participé à la cérémonie.

Je vous convie en la Grande Salle à prendre le verre de l'amitié.


http://forum.lesroyaumes.com/viewtopic.php?t=2210486
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Anoblissement de Chadada et d'Edward   

Revenir en haut Aller en bas
 
Anoblissement de Chadada et d'Edward
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Edward aux mains d'argent
» Le p'tit jardin d'Edward W. Flower ~
» La surprise. [PV : Edward, Era]
» Edward Hopper, un américain à Paris...
» Edward Elric, alchimiste d'acier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine de Valbois :: Chapelle Saint-Firmin-
Sauter vers: