Domaine de Valbois

Duché de Châteaurenard
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 A la recherche de fiefs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ursus
famille Valbois
avatar

Nombre de messages : 383
Date d'inscription : 04/10/2007

MessageSujet: A la recherche de fiefs   Dim 10 Nov - 23:35

Illiers

https://fr.wikipedia.org/wiki/Illiers-Combray

Le nom Illiers proviendrait d'Illhari ou Islar, nom de personne d’origine germanique. Hilaire, Hilarius, le patron de la paroisse est saint Hilaire dont le nom Hilarius toutefois est d'origine grecque (anthroponyme dérivé de ιλαρός, en latin hilarus, joyeux).
Marcel Proust rendit la ville célèbre en la décrivant sous le nom de Combray dans son cycle romanesque À la recherche du temps perdu.
Le 8 avril 1971 « Illiers » est rebaptisé « Illiers-Combray » par décision du ministre de l’Intérieur Raymond Marcellin pour le « centenaire de la naissance de Marcel Proust » en application d'un décret du 29 mars précédent, publié le 7 avril au JORF. C'est la première commune française à avoir adopté un nom emprunté à la littérature et la seule à ce jour1.
Illiers est située sur la rive gauche du Loir, à 13 km de Brou, à 19 km de Courville-sur-Eure, à 20 km de Bonneval, à 21 km de Thiron Gardais, à 25 km de Chartres, à 28 km de La Loupe, à 29 km de Châteaudun et à 32 km de Voves.

Le lieu-dit le Petit Grand Bois se situe à 7 km au sud-ouest du centre.

Malte-Brun rapporte, dans La France illustrée (1882) :

« Illiers était une des plus anciennes baronnies du pays chartrain, et le sire d'Illiers fut un des quatre barons qui avaient le privilège de porter le nouvel évêque de Chartres lors de son entrée solennelle dans la ville. Les seigneurs de cette famille, qui d'ailleurs a donné plusieurs évêques de son nom au diocèse de Chartres, se sont souvent distingués aux grandes époques de notre histoire ; le plus remarquable est Florent d'Illiers qui, au temps du roi Charles VII, fut un des plus braves compagnons de Jeanne D'arc, et contribua avec La Hire, Dunois et Xaintrailles, à rendre au roi de Bourges son vieil héritage que lui roboient les Anglois. Les murs qui protégeaient la petite ville ont disparu depuis longtemps, et de son antique château il reste à peine aujourd'hui quelques traces reconnaissables.
Malte-Brun rapportait également qu'Illiers était « un des centres de commerce les plus actifs du département ; et qu'elle avait cinq foires annuelles, un marché, fabriquait des draps, de la bonneterie, comptait plusieurs tuileries et faisait un commerce assez considérable de grains et de bestiaux. »

Huit décennies plus tard, le Grand Larousse encyclopédique (vol. 6, juillet 1962) relevait, quant à lui, des activités de traitement du lin et des constructions mécaniques.

Les armes de la commune d'Illiers-Combray se blasonnent ainsi :
D'or, à six annelets de gueules, 3, 2 et 1.Malte-Brun - la France illustrée (1882)

http://www.illiers-combray.com/

Son histoire, dont les personnages les plus célèbres sont Geoffroy, vicomte de Châteaudun et Florent d'Illiers, compagnon d'armes de Jeanne d'Arc, qui s'illustra au siège d'Orléans, son patrimoine architectural représenté par les " vieilles pierres " de son château et son église du XVème siècle, sa renommée littéraire, font du " COMBRAY " de " Marcel Proust " un pôle touristique indéniable.

A en croire certains écrits, Illiers, nom d'origine inconnue, pourrait être issu de "Insulade", en effet le château formait une île entourée de lagunes et de fossés alimentés par le "Loir". Cette situation privilégiée sur le plan défensif, tant vis à vis des animaux sauvages que des envahisseurs, donna très vite aux propriétaires de ces lieux, qu'ils soient Gaulois, Romains ou Vicomtes, l'idée de construire une place forte. Le château, forteresse imprenable dont il reste quelques vestiges, reconstruit par Geoffroy, vicomte de Châteaudun, permis à Florent d'Illiers, compagnon d'armes de Jeanne d'Arc de devenir un redoutable guerrier et de participer de façon décisive à la libération d'Orléans

http://www.tourisme-illiers-combray.fr/p_illiers.html

L’église Saint-Jacques de style gothique flamboyant reconstruite par Florent d’Illiers entre 1453 et 1497 sur l’emplacement d’une église primitive romane du XI ème siècle.
Les vestiges du château médiéval du XI ème siècle des Sires d’Illiers (emplacement de l’ancien fossé).

http://vieux-marcoussis.pagesperso-orange.fr/Chroniques/illiers.htm

La maison d'Illiers

Brièvement, présentons en avant-propos, la notice de la maison d'Illiers par Jean-Baptiste de Courcelles. D'Illiers, maison d'ancienne chevalerie, qui tirait son nom d'une ville située dans la Beauce, décorée des titres de sirerie et de baronnie dès le milieu du Xe siècle. Avesgard, sire d'Illiers, vivant en 948, est le premier sujet de cette maison que l'histoire fasse connaître. Les chartes de l'église cathédrale de Chartres, font mention de la donation que lui fit Ledegarde, veuve de Thibaut, comte de Chartres, des dîmes et droits de patronage de l'église d'Illiers. Bodart d'Illiers vivait en 1090, et Yves, sire d'Illiers, en 1128; mais la filiation n'est établie que depuis l'an 1220. Miles d'Illiers fut évêque de Chartres en 1431. René d'Illiers, son neveu, lui succéda sur ce siège épiscopal. Cette maison s'est éteinte en 1701 dans la personne de Léon-Pélage d'Illiers, marquis d'Entragues et de Gié, qui ne laissa qu'une héritière, vivante sans alliance en 1734. Armes : D'or à dix annelets de gueules .

Pour une généalogie complète de la maison d'Illiers, le lecteur est invité à consulter l'ouvrage de François-Alexandre Aubert de La Chesnay-des-Bois, Dictionnaire de la noblesse , t. VIII, p. 224.


http://villagesdefrance.fr/dept/page28_paysdunois.htm


Le Rouvray. Cne d’Illiers-Combray. Roboretum, 1183 (Cartulaire du Grand-Beaulieu) ; Florent de Rouvray, sieur du Rouvray, 1529 ; René d Voré, escuier, sieur du Rouvray, 7 juin 1621 (A.C. d’Illiers-GG 39) ; Pierre de Cosne, escuyer, sieur du Coudray, 1650 ; François de Cosne, sieur du Rouvray, 1664 (A.C.de Méréglise-GG 1) ; François de Cosne, escuyer, sieur du Rouvray, 20 mars 1668 (A.C. de Méréglise-GG 1) ; Henri de Cosne, sieur du Rouvray, 1702 (A.C. de Blandainville-GG 2) ; André de Cosne, écuyer, sieur du Rouvray, 1730 ; Louis Henri de Cosne, écuyer, seigneur du Rouvray, 3 janvier 1760, 19 avril1762 (A.C. d’Illiers-Combray-GG 34, inhumation) ; Gilles Henri de Cosne, écuyer, seigneur dudit Rouvray, 5 janvier 1762 (A.C. d’Illiers-Combray-GG 34) ; Le Rouvray, XVIIIe s. (Carte de Cassini) ; Le Rouvray, 1826 (Cadastre) ; Le Rouvray, 1963 (Cadastre). Chapelle. Paroisse Saint-Jacques. Chapelle. Fief relevant d’Illiers.

http://books.google.fr/books/about/Illiers.html?hl=fr&id=MjswAAAAYAAJ

http://books.google.fr/books?id=DwCtzRHetb8C&pg=PA149&lpg=PA149&dq=Vassaux+baronnie+d'Illiers&source=bl&ots=1xpWYPBd7P&sig=D8enIWj9cPLQEGWHs6QXFTS-hSQ&hl=fr&sa=X&ei=X-6DUeniCKf1iwK3sYCoDQ&sqi=2&ved=0CF8Q6AEwCA#v=onepage&q=Vassaux%20baronnie%20d'Illiers&f=false

p 18 ; le fief de la Blanchardière était vassal d'Illiers (vieuvicq)
p 35 : les fief de la Caillardière était fief d'Illiers
p 38 ; le fief de Champeau est fief du marquisat d'illiers
p 49 ; le fief de Le Chevrie était vassal d'Illiers et y ressortissait pour la justice. 1570
p 85 : Grandval (Grand Val) ; était fief vassal d'Illiers et y ressortissait pour la justice. 1192
p 97 : Les Images. Fief vassal du marquisat d'Illiers
p 115 : le fief du Mée relevait du fief de Dunois
p 117 ; le fief de Mesliers était vassal d'Illiers. Melliers 1489
p 131 ; le fief de la Nicoltière était vassal d'Illiers 1620
p 138 ; La Patrière fief vassal d'Illiers
p 149 : La Poulinière : fief autrefois vassal d'Illiers
p 160 : Le Rouvray. Autrefois fief vassal d'Illiers
p 175 ; La Tasse commune de Méréglisse. Fief vassal de la baronnie d'Illiers

http://www.denisjeanson.fr/site_toponymie/lettre_b/lieux_bi/blanc.html
28 La Blanchardière. Cne de Vieuvicq. La Blanchardière, 1820 (Cadastre) ; La Blanchardière, 1959 (Cadastre). Fief relevant d’Illiers.

http://www.denisjeanson.fr/site_toponymie/lettre_c/lieux_ca/cail.html
28 La Caillardière. Cne d’Illiers-Combray. Charles de Riou, seigneur de la Caillardière, 1452 ; Mathurin de Riou, seigneur de la Caillardière, 1500 ; Jacques de Riou, seigneur de la Caillardière, 1526 ; Régné de Beauvais, seigneur de la Caillardière, 4 octobre 1586 (A.C. d’Illiers-Combray-GG 37) ; Gabrielle de Gaubert, dame de la Caillardière, 1636 (A.D. 28-B 2597) ; Feu François de Beauvais, escuyer, sieur de la Caillardière, 26 septembre 1669 (A.C. d’Illiers-Combray-GG 10) ; François de Beauvais, escuyer, sieur de la Caillardière, 17 novembre 1670 (A.C. d’Illiers-Combray-GG 11) ; François de Beauvais, escuyer, sieur de la Caillardière, 5 novembre 1688 (A.C. d’Illiers-Combray-GG 25, inhumation) ; Jacques de Beauvais, seigneur de la Caillardière, 1696 (A.C. d’Illiers-Combray-GG 43) ; Jacques de Beauvais, escuyer, sieur de la Caillardière, 15 janvier 1697 (A.C. d’Illiers-Combray-GG 27, inhumation) ; Jacques de Beauvais, seigneur de la Caillardière, 1696 (A.C. d’Illiers-Combray-GG 43) ; Robert de Beauvais, écuyer, sieur de la Caillardière, 13 mai 1746 (A.C. d’Illiers-Combray-GG 32) ; Robert de Beauvais, écuyer, sieur de la Caillardière, 10 janvier 1753 (A.C. d’Illiers-Combray-GG 33) ; Nicolas Jean Baptiste Perier, seigneur de la Caillardière, 1759 (A.C. d’Illiers-Combray-GG 34) ; Pierre Arnault de la Briffe, président au parlement de Paris, vend à Anne Claude Mafuau de Sury, bourgeois d’Orléans, la terre et seigneurie de la Caillardière, 16 décembre 1771 (A.D. 28-B 995) ; La Caillardière, XVIIIe s. (Carte de Cassini) ; La Caillardière, 1826 (Cadastre) ; La Caillardière, 1963 (Cadastre). Fief relevant d’Illiers.

http://nobles-ancetres.pagesperso-orange.fr/Familles/Gaubert.pdf
Gabrielle de Gaubert mariée le 5 février 1634 avec Jacques de Beauvais, écuyer, sieur de la
Caillardière à Illiers, fils de René, écuyer, sieur de la Caillardière, et d'Anne de Vasconcelles,

http://www.denisjeanson.fr/site_toponymie/lettre_c/lieux_champa/champe.html
28 Les Champeaux. Cne de Combres. Langerie, 1541 (A.D. 28-H, Abbaye de Thiron) ; Joachim de la Ferrière, sieur des Champeaux, 1600 ; Les Grands Champeaux, XVIIIe s. (Carte de Cassini) ; Les Champeaux, 1814 (Cadastre) ; Les Champeaux, 1934 (Cadastre). Fief relevant de Brou.

http://www.denisjeanson.fr/site_toponymie/lettre_c/lieux_chana/chanteloup.html
28 Chantemesle. Cne de Logron. Alodum Cantamerula, 7 mars 1029 (Obituaire de Sens, t. 2, p. Cool ; Cantamerula, vers 1070 (A.D. 28-H 2500) ; Guillaume de Cantumerula, 1119 (A.D. 28-H 2368) ; Nivelon de Chantemesle, 1226 ; N. de Chasteaumur, seigneur de Chantemesle, 1290 ; Ayrois de Chasteaumur, épouse Sebran Chabot, dame de Chantemesle, 1298 ; Guillaume Chabot, seigneur de Chantemesle, 1318 ;Camptumerula, 1348 (A.D. 28-G 907) ; Thibault Chabot, seigneur de Chantemesle, 1365 ; Louis Chabot, seigneur de Chantemesle, 1422 ; Florent d’Illiers, seigneur de Chantemesle, 1427 ; Chantemelle, 1435 (A.D. 28-E, Comté de Montboissier) ; Jacques d’Illiers, seigneur de Chantemesle, 1451 (A.D. 28-E 1494) ; Charles d’Illiers, seigneur de Chantemesle, capitaine de Chasteaudun, juin 1476 (A.D. 28-E 2748) ; Marché avec Jehan Guillou, pionnier, pour curer et nettoyer les fossés du lieu de Chantemesle, 1478 (A.D. 28-E 2751) ; Charles d’Illiers, seigneur de Chantemesle, 1481 (A.D. 28-E 2760) ; Aveu à la seigneurie de Chantemesle, 1523 (A.D. 28-E 794) ; Charles d’Illiers, seigneur de Chantemesle, 1528 (A ?D ? 28-E 1124) ; Oudard d’Illiers, seigneur de Chantemesle, 1547 (A.D. 28-E 2953), 1551 (A.C. de Châteaudun-GG 1), 1565 (A.D. 28-E 2130) ; Seigneurie de Chantemesle, 1566-1778 (A.D. 28-E 1479) ; Jacques d’Illiers, seigneur de Chantemesle, 1590 (A.C. de Châteaudun-GG 2) ; Charlotte de Balzac, veuve de Jacques d’Illiers, seigneur de Chantemesle, 1615 (A.D. 28-B 2565) ; Léon de Balzac d’Illiers d’Entragues, seigneur de Chantemesle, 1618 (A.D. 28-B 2575), 1621 (A.C. de Châteaudun-GG 3) ; Henri d’Illiers, seigneur de Chantemesle,1665 ; Jacques d’Illiers vend à Louis Boivin d’Hardancourt, directeur de la Compagnie des Indes, la terre et seigneurie de Chantemesle, 18 mars 1720 ; Françoise Marguerite Boivin d’Hardancourt, dame de Chantemesle, 1748 (A.D. 28-E 858) ; Louis Camille François Fillion de Villemur, seigneur de Chantemesle ; Jean Victor Varin, commissaire de la marine au Canada, vend à François Marie Étienne Prévost, la terre et seigneurie de Chantemesle, 2 avril 1765 (A.D. 28-E 1479) ; Étienne Prévost, seigneur de Chantemelle, 1780 (A.D. 28-B 1001) ; Plan de Chantemesle, paroisse de Saint Lubin d’Isigny, vers 1780 (A.D. 28-E 1480) ; Chantemesle, XVIIIe s. (Carte de Cassini) ; Chantemesle, 1810 (Cadastre) ; Chantemesle, 1957 (Cadastre). Chapelle. Commune de Saint-Lubin d’Isigny.

http://www.denisjeanson.fr/site_toponymie/lettre_c/lieux_chen/chevreau.html
28 La Chevrie. Cne de Combres. La Chevrye, 1570 (A.D. 28-E, Seigneurie de Chassant) ; Renaud Graffart, sieur de la Chevrie, 1684 (A.D. 28-B 797) ; Renaud Graffard, sieur de la Chevrie, 1685 (A.D. 28-B 1817) ; Louis Graffart, bailli de Nogent le Roi, sieur de la Chevrie, 1687 (A.C. de Nogent-le-Roi-GG 4) ; La Chevrie, XVIIIe s. (Carte de Cassini) ; La Chevrie, 1814 (Cadastre) ; La Chevrie, 1934 (Cadastre). Fief relevant d’Illiers.

http://www.denisjeanson.fr/site_toponymie/lettre_v/lieux_vab/val.html
28 Le Grand-Val. Cne de Combres. Grantval, 1192 (Cartulaire de Thiron, t. 2) ; Jean LeBoulleur, sieur du Grandval, 1580 ; Saisie féodale de la métairie de Grandval, 1583 (A.D. 28-B 797) ; Marie Le Boulleur, veuve Thevenin de Bonvoust, dame du Grandval, 1601 (A.D. 28-E 1785) ; René de Gruel, veuve Jean de Bonvoust, vend à René de la Loupe, le fief de Grandval, 1653 ; Donation par Charlotte de la Loupe, veuve d'Antoine le Boulleur, seigneur de la Calabrière, aux enfants de son fils, Odet Antoine le Boulleur, de la terre et seigneurie de Grandval, 1705 (A.D. 28-E 1702) ; Le Grand Val, XVIIIe s. (Carte de Cassini) ; Le Grand Val, 1814 (Cadastre) ; Le Grand Val, 1934 (Cadastre). Fief relevant de Boisniard, uni à Chassant.

http://www.denisjeanson.fr/site_toponymie/lettre_i/lieux_ia/ileron.html
28 Les Images. Cne de Vieuvicq. Fief.

http://www.denisjeanson.fr/site_toponymie/lettre_i/lieux_ia/ileron.html
28 Illiers-Combray. Islares, 1095-1098 (Cartularium Dunense, charte 58, p. 52) ; Illetum, 1128 (Cartulaire de Thiron, t. 1) ; Illlers, 1131 (Cartulaire de Thiron, t. 1) ; Hysleri, vers 1150 (A.D. 28-H 260, fol. 18) ; Islaris Cella, XIIe s. (Vita Sancti Emani) ; Yliers, 1248 (A.D. 28-H, Abbaye Saint-Jean-en-Vallée de Chartres) ; Hilliers, vers 1272 (Pouillé de Sens, p. 112) ; Illesiae in Perthico, 1300 (B.M. de Chartres, Ms 24, Polyptique du chapitre Notre-Dame de Chartres) ; Illesis, 1348 (A.D. 28-G 907) ; Jehan dict Barreau, d’Illée, (A.N.-JJ 80, n° 691, fol. 419) ; Jehan de Teillaye, capitaine d’Illier, mars 1360 (A.N.-JJ 90, n° 492, fol. 246) ; Item 20 souls de rente sur Marie d’Illers, dame de Franvillers lessiez de feu Johan d’Illers, son frère, 11 juin 1362(Cartulaire de Marmoutier pour le Perche, charte 57, p. 75) ; Yles, 1366 (A.D. 28-G 907) ; Illiers, août 1380 (A.N.-JJ 117, n° 214, fol. 139) ; Illiers au Perche, novembre 1387 (A.N.-JJ 131, n° 171, fol. 108) ; Au marché d’Illiers, novembre 1393 (A.N.-JJ 145, n° 109, fol. 47 v°) ; Illée, 1402 (A.D. 28-G 907) ; Illiers, octobre 1409 (A.N.-JJ 163, n° 488, fol. 270) ; La chastellenie d’Ylliers, mai 1429 (A.N.-JJ 174, n° 298, fol. 131) ; Illiers, mars 1453 (A.N.-JJ 181, n° 264, fol. 162 v°) ; Illiers, mai 1478 (A.N.-JJ 206, n° 404, fol. 92 v°) ; Ylliers, 1497 (A.D. 28-H, Prieuré de Chuisnes) ; Iliers, ville, 1740 (B.M. d’Orléans, Ms 995, fol. 95) ; La ville d’Illiers, 1826 (Cadastre) ; Illiers Combray, décret du 29 mars 1971. Combray vient du roman de Marcel Proust, A la recherche du temps perdu, 1919. Illiers-Combray avait 2 paroisses : Saint-Hilaire et Saint-Jacques. Église Saint-Hilaire et église Saint-Jacques. Pagus Carnotensis. Civitas Carnutum.

http://www.denisjeanson.fr/site_toponymie/lettre_m/lieux_me/mer.html
28 Méréglise. Paroisse des Ligneris, 18 février 1778 (A.C. de Mérégise-GG 3) ; Mereglise, XVIIIe s. (Carte de Cassini) ; Reusse, nivôse an 2 (Délibération du conseil général de la commune, , application du décret du 16 octobre 1793 = 25 vendémiaire an 2) ; Terre au terroir de Reusse, ci devant Méréglise, an 2. En 1777, Jean Baptiste Claude des Ligneris, marquis des Ligneris, seigneur de la paroisse de Méréglise, voulu imposer son nom à celle-ci. Pagus Carnotensis. Église Notre-Dame. Civitas Carnutum.

28 Le Château-de-Méréglise. Cne de Méréglise. Claude de Commargon, chevalier, seigneur de Méréglise, 8 mai 1639 (A.C. d’Illiers-Combray, Saint-Jacques-GG 2) ; Claude de Commargon, chevallier, seigneur de Méréglise et La Vove, 29 août 1645 (A.C. d’Illiers-Combray, Saint-Hilaire-GG 40) ; Frédéric de Commargon, chevallier, baron de Méréglise, 10 juin 1654 (A.C. d’Illiers-Combray, Saint-Jacques-GG 6), 22 juin 1654 (A.C. d’Illiers-Combray, Saint-Jacques-GG 7, inhumation) ; Jacques François de Commargon, chevallier, seigneur de Méréglise, 8 mars 1664  (A.C. d’Illiers-Combray, Saint-Jacques-GG Cool; Jean François de Commargon, seigneur de Méréglise, janvier 1689 (A.D. 28-B 820) ; Jacques de Commargon, chevalier, baron de Méréglise, 7 juillet 1720 (A.C. de Méréglise-GG 2), 5 janvier 1722  (A.C. de Méréglise-GG 2, inhumation) ; Château de Méréglise, 1738 (Pouillé de Chartres, p. 45). Marquisat des Ligneris, novembre 1776 (Lettres Patentes).

http://www.denisjeanson.fr/site_toponymie/lettre_m/lieux_me/mes.html
28 Mesliers. Cne d’Illiers-Combray. . Melliers, 1489 (Étude de l’Aunay) ; Millias, 1585 (A.D. 28-G, Saint-Hilaire d’Illiers) ; Terrier de la seigneurie de Mesliers, 1620 (A.D. 28-G 2028) ; Les Mesliers, 23 janvier 1791 (acte Fresnaye-Illiers) ; Terre aux environs des Mesliers, 24 fructidor an 2 (A.D. 28-1 Q 8, n° 1724. Biens Nationaux) ; Un petit bâtiment situé à Mesliers, même commune [d’Illiers], servant autrefois d’auditoire à la justice de Mesliers pour le ci devant chapitre de Chartres, d’autre bout sur le Pati dud. lieu, 24 fructidor an 2 (A.D. 28-1 Q 8, n° 1726. Biens Nationaux) ; Mesliers, 1826 (Cadastre) ; Mesliers, 1963 (Cadastre). Bien National. Fief.

http://www.denisjeanson.fr/site_toponymie/lettre_n/lieux_na/nia.html
28 La Nicoltière. Cne de Méréglise. La Nicoltière, paroisse de Méréglise, 23 avril 1786 (acte Brault-Illiers Combray) ; Terre labourable située à la Nicoltière, commune dud. Reusse, 17 vendémiaire an 3 (A.D. 28-1 Q 8, n° 1807. Biens Nationaux).
28 La Nicoltière. Cne d’Illiers-Combray. La Nicotière, 1620 (A.D. 28-G, Saint-Hilaire d’Illiers) ; La Nicottière, XVIIIe s. (Carte de Cassini) ; La Nicoltière, 1826 (Cadastre) ; La Nicoltière, 1963 (Cadastre). Fief.

http://www.denisjeanson.fr/site_toponymie/lettre_p/lieux_pat/patisseau.html
28 La Patrière. Cne d’Illiers-Combray. La Patrière, XVIIIe s. (Carte de Cassini) ; La Patrière, 1826 (Cadastre) ; La Patrière, 1963 (Cadastre). Fief.
28 La Patrière-de-Prétouville. Cne d’Illiers-Combray. La Patrière de Prétouville, 1826 (Cadastre) : La Patrière de Prétouville, 1963 (Cadastre).

http://www.denisjeanson.fr/site_toponymie/lettre_p/lieux_port/poul.html
28 La Poulinière. Cne d’Illiers-Combray. Anne Leroy, veuve de Jean de Loridet, seigneur de la Poulinière, paroisse de Saint Jacques d'Illiers, septembre 1593 (A.D. 28-E 3164) ; Jacques de Loridet, sieur de la Poulinière, 1594 (A.C. d’Unverre-GG 3) ; La Poulinière, XVIIIe s. (Carte de Cassini) ; La Poulinière, 1826 (Cadastre) ; La Poulinière, 1963 (Cadastre). Paroisse Saint-Jacques d’Illiers. Fief relevant d’Illiers.

http://www.denisjeanson.fr/site_toponymie/lettre_r/lieux_rou/routeau.html
28 Le Rouvray. Cne d’Illiers-Combray. Roboretum, 1183 (Cartulaire du Grand-Beaulieu) ; Florent de Rouvray, sieur du Rouvray, 1529 ; René d Voré, escuier, sieur du Rouvray, 7 juin 1621 (A.C. d’Illiers-GG 39) ; Pierre de Cosne, escuyer, sieur du Coudray, 1650 ; François de Cosne, sieur du Rouvray, 1664 (A.C.de Méréglise-GG 1) ; François de Cosne, escuyer, sieur du Rouvray, 20 mars 1668 (A.C. de Méréglise-GG 1) ; Henri de Cosne, sieur du Rouvray, 1702 (A.C. de Blandainville-GG 2) ; André de Cosne, écuyer, sieur du Rouvray, 1730 ; Louis Henri de Cosne, écuyer, seigneur du Rouvray, 3 janvier 1760, 19 avril1762 (A.C. d’Illiers-Combray-GG 34, inhumation) ; Gilles Henri de Cosne, écuyer, seigneur dudit Rouvray, 5 janvier 1762 (A.D. 28-G 135, A.C. d’Illiers-Combray-GG 34) ; Le Rouvray, XVIIIe s. (Carte de Cassini) ; Le Rouvray, 1826 (Cadastre) ; Le Rouvray, 1963 (Cadastre). Chapelle. Paroisse Saint-Jacques. Chapelle. Fief relevant d’Illiers.

http://www.denisjeanson.fr/site_toponymie/lettre_t/lieux_ta/tas.html
28 La Tasse. Cne de Méréglise. La Tasse, XVIIIe s. (Carte de Cassini) ; La Tasse, 1823 (Cadastre). Fief.

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k454597d/f90.texte.r=illiers%20M%C3%A9r%C3%A9glise.langFR
Antonius, au troisiesme livre de son histoire, raconte que l'an 1490 (1), sur le haut de la montagne où estoit la dicte ville de Nogent, fust vu en l'air un combat de gens armés descendre du ciel en une place joignant deux vieilles portes de la dicte ville et, aiant longuement combattu, disparurent. Pour marque et tesmoignage de la dicte bataille dès lors fust construite et bastie au lieu où fust la dicte bataille une croix que l'on appelle la C?'0t;c des Batailles (2). Lorsque les dics comtes du Perche faisoient leur demeure au dict Nogent, plusieurs seigneurs, pour estre près d'eulx, firent bastir des maisons au dict Nogent où ils se logèrent.
Eutr'autres le seigneur de Dardenay (3) y fist bastir une maison qu'on nomme encore la tour d'Ardenay, qu'il augmenta de cens et rentes appartenant à présent au seigneur de la Cheneliëre (4).
Le seigneur de Mereglise (5), une maison appelle la tour de Mereglise, avec cens et rentes..
Cant. d'Illiers, arr. de Chartres. La maison du seigneur de Méréglise se trouvait rue des Bouchers.

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5416088f/f125.texte.r=Mesliers%20illiers%20fiefs.langFR
ILLIERS.
Item, la chastellenie d'Illiers, tant en fief qu'en justice, vassaux et arrières-vassaux, est aussy du ressort de la Conté ; et a le Roy en icelle tabellion juré soubs celuy de Chartres, quy passe toutes lettres, et semblablement sergent et soubs-sergent, pour faire tous exploicts et publications de par le Roy et le Bailly de Chartres.

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5416088f/f127.texte
LAULNE.
Item, la chastellenie de Laulne que tenoit le sr d'Illiers, à cause de sa femme, où il y a justice, soubs ledict ressort.

PETITE STATISTIQUE du CANTON D'ILLIERS

Les communes de ce canton sont :

Bailleau-le-Pin
Blandainville
Boisvillette
Cernay  
Chatelliers Notre Dame
Charonville
Chauffours
Saînt-Éman
Êpeautrolles
Ermenonville-la-Grande
Ermenonville-la-petite
Illiers
Saint-Ioup
Luplanté
Magny
Marchéville
Méréglise
Meslay-Ie-Grenet
Nogent-sur-Eure
Ollé.
Sandarville.

La culture est riche et avancée. La production consiste en grains, principalement en blé et avoine. On s'y livre avec succès à l'élevage des chevaux percherons.
Des courses annuelles, ayant lieu le deuxième dimanche de septembre, encouragent les éleveurs des chevaux percherons des départements formant l'ancienne province du Perche, L'élevage des moutons est aussi une branche.importante.


28 Meslay-le-Grenet. Maslaicum, vers 1100 (Cartulaire Saint-Père-en-Vallée de Chartres, p. 44) ; Milliacum, vers 1120 (A.D. 28-H, Prieuré de Chuisnes) ; Melleyum, 1300 (B.M. de Chartres, Ms 24, Polyptique du chapitre Notre-Dame de Chartres) ; ; Mellé, 1335 (A.D. 28-G 907) ; Melleyum Greneti, 1663 (Pouillé de Chartres) ; Meslai le Grenet, 1740 (B.M. d’Orléans, Ms 995, fol. 141) ; Terre à Meslay le Grenet, 2 avril 1791 (A.D. 28-1 Q 2, P.V. 60 n° 468. Biens Nationaux) ; Meslay, 1826 (Cadastre). Jean Grenet en était seigneur en 1560. Église Saint-Orient. Pagus Carnotensis. Civitas Carnutum.

http://www.denisjeanson.fr/site_toponymie/lettre_m/lieux_me/mes.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
A la recherche de fiefs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [hrp] recherche fief seigneurie Montdoubleau
» PAM GENTIL CANICHE ABRICOT 9 ANS recherche fa dans le 13
» recherche amie
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» recherche un ami

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domaine de Valbois :: Baronnie d'Illiers-
Sauter vers: